Membres

Les nouveaux membres de la mission en 2016/2017

  • Isabelle Goncalves, archéologue, doctorante, université de Lyon 2
  • Martine Leguilloux, archéozoologue, spécialiste des cuirs, Centre archéologique du Var

Les nouveaux membres de la mission en 2014/2015

  • Jennifer Gates-Foster, céramologue, historienne, University of North Carolina
    L1005036Jennifer Gates-Foster is an Assistant Professor in the Classics Department at the University of North Carolina. Her research focuses on the Hellenistic and Early Roman Near East, especially Egypt, where she has focused on the Ptolemaic and Roman pottery of the Eastern Desert. She has also published several articles on the history and ancient landscape of this area, as well as the relationship between papyrology and archaeology, as well as archaeological approaches to ethnic identity.
  • Mariola Hepa, céramologue, archéologue, université de Cologne

Foto MariolaMariola Hepa is a PhD student in the University of Cologne. She works on the archaeology the Roman Provinces. After a participation on many excavations in Germany, France or Swiss, Mariola works since 2007 as an assistant and part director in Aswan for different rescue excavations on behalf of the Swiss Institute for Architectural and Archeological Research on Ancient Egypt. Her researches focus on the material legacies like pottery, house holding structures and small finds of the Greek and Roman town of Aswan and the rest of Upper Egypt.

  • Julie Marchand, céramologue, archéologue, université de Poitiers
    JM photographieDoctorante à l’Université de Poitiers, sous la direction de P. Ballet et R.-P. Gayraud, Julie Marchand a pour sujet de mémoire de thèse : « Recherches sur les phénomènes de transition de l’Égypte copto-byzantine à l’Égypte islamique : la culture matérielle ». Archéologue et céramologue, elle a travaillé en France (métropole et DOM), en Syrie et en Égypte. Ses recherches portent également sur la vaisselle de pierre tendre du début de l’époque islamique. Elle est aussi céramologue dans la mission de Kôm Abou Billou-Térénouthis.
  • Alexandre Rabot, archéologue (IE), Université Lyon2, HiSoMA
    Alexandre RabotFort d’une longue activité de terrain dans de nombreux sites du bassin méditerranéen (cf. carte), Alexandre Rabot intervient, depuis 2011, dans les missions du laboratoire HiSoMA (Égypte, Chypre…), en particulier via des projets liant relevés de terrain, SIG et gestion de données.

 

Présentation des membres de la mission 2013/2014

  • Adrien Arles, archéologue, ARKEMINE Sarl
    Arles Adrien Archéologue, archéomètre, responsable d’opération de la société Arkemine, entreprise de recherche et d’archéologie préventive française spécialisée dans l’étude des mines et de la métallurgie. Il a soutenu sa thèse en 2009 sur les techniques de fabrication de la monnaie au Moyen Âge et au début de la période Moderne en France à partir d’une étude historique, archéologique, archéométrique et expérimentale. Aujourd’hui, il est archéologue sur des chantiers d’archéologie préventive et développe des techniques de relevé photogrammétrique des structures souterraines.
  • Charlène Bouchaud, archéobotaniste, Museum d’histoire naturelle
    CharlèneSpécialiste de l’étude des macro-restes végétaux (graines, fruits, inflorescences, tiges herbacées, bois, feuilles) carbonisés, minéralisés ou desséchés, Charlène Bouchaud a réalisé, sous la direction de François Villeneuve, une thèse sur l’évolution des paysages et des pratiques agricoles dans le sud du Proche-Orient (Syrie du Sud, Jordanie, Arabie Saoudite, Bande de Gaza) aux époques antique et islamique. Soutenue en 2011, cette thèse a reçu le prix 2013 du Groupe des Méthodes Pluridisciplinaires Contribuant à l’Archéologie. Post-doctorante associée au Museum d’histoire naturelle de Paris, Charlène Bouchaud participe comme archéobotaniste à de nombreuses missions au Proche et Moyen Orient, notamment à Pétra (Jordanie), Madâ’in Sâlih (Arabie Saoudite) et dans le désert Oriental depuis 2012.
  •  Jean-Pierre Brun, archéologue, professeur au Collège de FranceJP1
    Archéologue, céramologue, Jean-Pierre Brun a commencé sa carrière à la Direction des Antiquités de Provence, puis au Service Régional d’archéologie de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, directeur du Centre Archéologique du Var à Toulon, avant de rejoindre le CNRS et, en particulier, le Centre Jean Bérard à Naples qu’il a dirigé de 2000 à 2011. Spécialiste des installations agricoles et artisanales d’époque hellénistique et romaine, il est depuis 2012 titulaire de la chaire “Techniques et économies de la Méditerranée antique” du Collège de France. Il a conduit de nombreuses fouilles en France, en Grèce, en Égypte et en Italie où il dirige actuellement la fouille de la cité grecque de Cumes et des recherches sur l’artisanat antique à Pompéi.
  • Adam Bülow-Jacobsen, papyrologue, photographe
    AdamDiplômé en philologie classique de l’Université de Copenhague, Adam Bülow-Jacobsen a soutenu une thèse en papyrologie grecque à l’Université de Londres. Aux côtés des nombreuses éditions de papyrus et ostraca grecs et latins qu’il a publiées, Adam s’est spécialisé dans la photographie des textes, mettant au point une technique de photographie numérique infrarouge, qui renforce le contraste entre l’encre et le support céramique. À la demande, il utilise aussi les techniques de RTI, D-stretch ou HDR. Il travaille en Égypte depuis 1978, au Musée Égyptien du Caire, au Mons Claudianus et dans les praesidia du désert Oriental.
  • Marie-Pierre Chaufray, papyrologue, chaire d’excellence AusoniusMarie-Pierre
    Agrégée de lettres classiques, Marie-Pierre Chaufray a suivi une double formation en égyptologie et papyrologie à l’EPHE et a soutenu sa thèse en 2011, sous la direction de Michel Chauveau, sur la fonction du lésônis (administrateur dans les temples égyptiens).
    Depuis 2012, elle est en charge de l’étude des comptes romains du temple de Soknopaios à Dime (Fayoum) dans le cadre du projet de M. Stadler (Uni. Würzburg), M. Capasso et P. Davoli (Uni. Lecce). Par ailleurs, Marie-Pierre a créé l’Équipe Fonds Jouguet Démotique (EFJD) dédiée à l’étude d’un corpus de registres fiscaux et administratifs du IIIe s. av. J.-C., en démotique et en grec. Élue en 2013 sur une chaire junior au sein du LaScArbx de Bordeaux (laboratoire Ausonius), Marie-Pierre Chaufray a pour mission d’y développer la papyrologie sur les problématiques administratives et économiques de l’Égypte tardive.
  • Hélène Cuvigny, papyrologue, CNRS, IRHT
    HCDirecteur de recherche au CNRS, ancienne élève de l’ENS, ancien membre scientifique de l’IFAO, agrégée de lettres classiques, Hélène Cuvigny a participé comme papyrologue à la mission internationale du Mons Claudianus (1987-1993). Elle a ensuite dirigé le programme archéologique « Praesidia romains du désert Oriental d’Égypte ». Hélène Cuvigny a publié plusieurs recueils d’ostraca du désert Oriental, seule ou en collaboration, avec une prédilection pour les textes relatifs au service et à la vie quotidienne des militaires.
  • Thomas Faucher, numismate, archéologue, CNRS, IRAMAT
    thomas.faucherChargé de recherche au CNRS (Centre Ernest Babelon, IRAMAT – Université d’Orléans), ancien membre scientifique de l’Institut français d’archéologie orientale, Thomas Faucher a mené des études d’histoire de l’art et d’archéologie d’abord à l’université de Poitiers puis à Paris-Sorbonne où il a effectué sa thèse de doctorat sous la direction d’Olivier Picard. Principalement tournées vers l’étude des monnaies en Égypte, ses recherches portent sur l’ensemble des informations concernant la monnaie, de l’approvisionnement en métal (notamment depuis les mines) à son utilisation quotidienne.
  • Joseph Gauthier, post-doctorant, CRESAT, Université de Haute Alsace
    Gauthier JosephJoseph Gauthier est spécialisé dans l’étude des exploitations minières médiévales de métaux non ferreux. Auteur d’une thèse sur La fortune des entreprises minières, histoire et archéologie des essais de minerais  par voie sèche du haut Moyen Âge au XVIIIe s., il s’intéresse à l’innovation technique, la circulation des savoirs et des savoir-faire et aux passerelles entre empirisme et science moderne. Son approche conjugue histoire, archéométrie et expérimentation, en collaboration étroite avec des archéomètres. Il dirige le PCR Mines et métallurgie des métaux non-ferreux en Alsace.
  • Baghdadi Mohamed Abdallah
    BurdadiMuezzin de son état, Baghdadi Mohammed Abdallah est le raïs (chef) de l’équipe des ouvriers égyptiens. Il participe à la mission du désert Oriental depuis de nombreuses années, au fil desquelles il s’est révélé un fouilleur hors pair et un virtuose de la stratigraphie complexe des dépotoirs. Il s’est également formé à la fouille des restes humains auprès de l’anthropologue américaine Jessica Kaiser.
  • Olivier Onézime, topographe IFAO
    OlivierOlivier Onézime est le responsable du service topographique de l’IFAO depuis 2010, en détachement de l’INRAP. Titulaire d’un BTS de géomètre-topographe, il a intégré l’INRAP en 2002 et a fait partie du service topographique des antennes des DOM (Guadeloupe, Martinique, Guyane) et de Saint-Orens (31). Il a travaillé sur de nombreux chantiers, en France, en Éthiopie et en Égypte.

 

  • Gaël Pollin, photographe IFAO
    G. PollinDiplômé de l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles, Gaël Pollin a été assistant photographe au Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak de 2002 à 2006. Responsable du Service de Numérisation du Centres d’Études Alexandrines de 2007 à 2011, il est désormais responsable du pôle image de l’IFAO.
  • Bérangère Redon, archéologue, CNRS, HiSoMA
    Samut2014Archéologue, historienne, agrégée d’histoire, ancien membre scientifique de l’IFAO, Bérangère Redon a réalisé une thèse sur Les Grecs dans le Delta égyptien du VIIe au Ier s. av. J.-C. sous la direction de M.-Fr. Boussac. Spécialiste des rencontres entre cultures grecque et égyptienne, elle s’est plus particulièrement intéressée aux bains et pratiques balnéaires gréco-romaines, comme laboratoire d’analyse de ces rencontres. Elle est l’un des membres actifs du programme Balnéorient et a conduit la fouille d’une demi-douzaine de bains grecs ou romains en Égypte. Depuis 2013, elle dirige la mission du désert Oriental, dans la continuité de ses travaux sur l’espace égyptien et son appropriation par le pouvoir lagide.
  • Florian Téreygeol, CR IRAMAT UMR 5060, BelfortTéreygeol Florian
    Florian Téreygeol est archéologue. Chargé de Recherche à l’Institut de Recherche sur les ArchéoMATériaux du CNRS, il est spécialisé sur la production des métaux au Moyen Âge. Son domaine de compétence s’étend de la mine à l’objet. En France, il travaille notamment sur les mines d’argent carolingiennes de Melle et dans les Pyrénées. A l’étranger, sa recherche porte sur des sites au Yémen, en Amérique du Sud (Bolivie, Argentine) et en Asie Centrale (Tadjikistan). Il développe des approches alliant archéologie, archéométrie et expérimentation visant la compréhension des chaînes opératoires.
  • Khaled Zaza, peintre et dessinateur, IFAO
    KhaledKhaled Zaza a fait l’école des Beaux-Arts du Caire et a une formation en dessin archéologique (relevés de reliefs, de parois inscrites, de peintures, dessins de céramique, verres, objets divers). Entré au service dessin de l’IFAO en 1982, il a depuis participé à de nombreux chantiers de l’Institut, notamment ceux de Karnak, de l’île Sehel à Assouan, de Tebtynis, Saqqara, Baouit, du désert Oriental, de Fustat, Dendara et des oasis (Balat, Kharga, Bahariya), etc. Ses dessins ont paru dans les publications de l’Ifao, par exemple dans Les inscriptions de Sehel (A. Gasse, V. Rondot), Les cuirs romains de Didymoi (M. Leguilloux), Tebtynis V. La céramique des époques hellénistique et impériale (P. Ballet, A. Południkiewicz), etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Carnets de la mission archéologique française du désert Oriental